Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 21:45

bonjour

DSC08011.JPG

DSC08014.JPG

 

 chtitha jaj est une spécialité algeroise très populaire qui nous rappel le  premier ftour du ramadan et les les lendemains des mariages sbah la3roussa je la présente avec des oeufs poches tel que m as chère tante (rabi yarhamha) la préparer .

la liste:

morceaux de poulet (cuisse pour moi)

de l ail écrasée 

sel et  poivre

ras hanout

cannelle en baton 

 2 cas d huile 

1 cac de pâte a tomate 

piment vert

préparation:

     disposer les morceaux de poulet dans une marmite ajouter les épices diluer dans un peu d eau ,l huile  et l ail faire revenir qlq minutes ajouter la pâte de tomate ;mouiller avec de l eau (couvrir) et laisser réduire ,ajouter ensuite le piment fort pour donner du piquant et une odeur agréable .accompagner d un bon pain .

 

DSC08001.JPGDSC08002.JPGDSC08003.JPGDSC08015.JPG


Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans plats algerien
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 21:38

azul

 

DSC08472.JPG

 

DSC08474.JPG

 

DSC08476.JPG

 

        comme son nom l indique bien c est une gourmandise qui représente la joie avec ces belles couleurs ,a vrai dire c est une nouvelle forme (le new look) du traditionnel mkhabez ,qui fait partie des joyaux gustatives des gâteaux algériens .

ingrédients:

3 bol d amandes  émondées et moulues fin (500 g)

3/4 du bol de sucre glace (250g)

zeste de 3 citrons 

oeufs (3 ou plus) 

le glaçage:

2 blancs d oeufs (a température ambiante)

2 cas de jus de citron

2cas d eau de fleur d oranger

2 cas d huile végétale

sucre glace tamisée (selon le besoin environ 900g )

colorant alimentaire au choix 

dans un bol fouetter les blancs pour les casser avec un fouet ,ajouter le jus de citron et l eau de fleur d oranger et ajouter le sucre  petit a petit tt en battant pour obtenir une consistance onctueuse et assez lourde a la fin ajouter l huile pour une brillance . ( il faut que le glaçage couvre le dos d une cuillère sans couler).

préparation:

mélanger les  amandes ,sucre et  zeste de citron  tout en ajoutant les oeufs un par un en vérifiant la consistance de la pâte elle doit être homogène et ferme non collante .

diviser la pâte en boules de 25 a 30 g et essayer de  ,confectionner des petits oeufs  ( moi j ai tricher hhh en utilisant la moitie de la coquille   d un kinder surprise l astuce de ma chère lilli que je salut en passant)et faire cuir dans un four préchauffé a 150 20 mn  .les gâteaux doivent être légèrement dores .

lorsque les gâteaux sont cuit est refroidie ,les tremper dans le glaçage  laisser sécher ensuite  les  décorer avec des petites fleurs et des feuilles en pâte a sucre ou amande  

merci et bonne réalisation

 

Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans douceurs algerienne
commenter cet article
27 janvier 2013 7 27 /01 /janvier /2013 01:20

      azul       

                               la mendiante et le prince 

                     images--10-.jpg



Au cours d’une promenade, le prince d’une contrée s’était vu accoster par une jeune mendiante qui lui demanda la charité. Il lui donna une pièce d’or et lui demanda comment elle en était arrivée là.

-Mon père et ma mère sont morts alors que je n’avais qu’une année, répondit-elle et j’ai été recueillie par mon oncle paternel.
Au début, je n’avais pas eu à me plaindre, mais lorsque mes cousines et cousins sont venus au monde, tout a changé et à mesure que le temps passait la haine de ma tante à mon égard s’accroissait.

C’était moi, et moi seule, qui faisait face aux travaux ménagers pendant que mes 2 cousines passaient leur temps à se peigner, à se farder et à se mirer dans la glace. Et puis un jour, leur mère m’a chassée parce que j’ai eu le malheur de pleurer dans un coin sur mon triste sort.

Etant de nature très sensible, le prince ordonna qu’on conduisît la jeune fille dans le palais royal où elle prendrait un bon bain et obtiendrait tout ce qu’elles désiraient.
Le jeune souverain était dans les jardins de la demeure royale lorsqu’un garde lui annonça que la mendiante qu’il avait recueillie voulait le voir et le remercier avant de s’en aller.

Quand celle -ci parut devant lui, le visage et les cheveux débarrassés des traces de la misère et le corps enveloppé dans une robe propre, le prince faillit en avoir le souffle coupé ; Il n’avait encore jamais vu de créature aussi belle et, aussi gracieuse ! Comment une telle perle pouvait-elle errer le long des routes rocailleuses et mendier sa subsistance ?

-Je te remercie, mon prince, pour toute ta générosité, dit la mendiante. Maintenant je dois partir et grâce à toi j’aurai désormais le cœur léger parce que j’ai appris que les gens ne sont pas tous comme ma tante la vipère et mon oncle qui a oublié que dans mes veines coule le sang de son frère.

Emu par ces tristes propos et envoûté par la douce voix de celle qui les avait prononcés, le prince répondit :
Tu ne partiras nulle part jeune fille !!! Il ne tient qu’a toi de rester ici, dans ce palais, jusqu’à ce que ta noire chevelure devienne aussi blanche que la neige qui enveloppe les cimes que tu vois là-bas au loin ; veux-tu devenir ma femme ?
La question était si brusque et si sèche que la jeune mendiante s’évanouit. Cela avait suffit au prince pour comprendre que sa demande avait été acceptée. Et pouvait-il en être autrement ?
2 mois s’étaient écoulés et le prince n’avait encore jamais eu l’occasion de voir sa femme manger quoi que ce soit ! Au départ, elle prétendait qu’elle était trop timide pour s’asseoir à la même table que ses beaux-parents qui n’étaient autres que le roi et la reine du pays. Ensuite, voyant qu’elle ne pouvait se défaire de son complexe, on l’autorisa à prendre des repas dans sa chambre. C’était alors que le mystère s’épaissit en présence de son mari ou des serviteurs.
C’était vraiment inquiétant.

Aussi son mari décida-t-il , un jour de l’épier par le trou de la serrure. Le spectacle qu’il vit alors était l’un des plus insolites qu’il ait pu voir jusque là. La jeune princesse commença par jeter le plantureux repas par la fenêtre, ne gardant que la galette de blé qu’elle découpa en plusieurs endroits de la chambre : sur le lit, sur la chaise, sur la table, sur le bord de la cheminée, sur un chandelier, etc…. Ce travail étrange fini, elle dénoua ses cheveux, les ébouriffa de telle sorte que son aspect ressemblât un peu à celui de la mendiante qu’elle avait été naguère.
Et pour finir, elle s’arrêta devant chaque morceau de galette auquel elle demandait la charité en prenant un air pitoyable. Elle prenait alors les morceaux, les avalait et remerciait comme si c’était quelqu’un qui venait de les lui donner !
-La pauvre, se dit le prince, elle a du mal à oublier sa triste existence !

Selon la légende, la princesse vécut au palais auprès de son mari jusqu’à ce que ses cheveux soient devenus aussi blancs que la neige des montagnes. Mais elle ne parvint jamais à se débarrasser de ses habitudes de mendiante.

Les sages disent que ce que Dieu a fait, nulle main ne peut défaire.

Repost 0
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 21:43

bonjour

 

          DSC06392

 

          DSC06391

 

 

            AH  le hachis parmentier c est tellement bon et léger que les enfants  ainsi que les grands en raffolent, l accompagner d une salade verte et le tour et jouer un bon repas pour toute la famille 


les ingrédients 

-250 g de viande de boeuf hachée

- 4 grosses pommes de terre

- 100 cl de lait (à ajuster selon les goûts!)

- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive

- 1 oignon 

-herbe de province 

- 1 noix de beurre

- 1 ou 2 pincées de noix de muscade  râpée

- 2 petite poignées de gruyère 

- Sel, poivre

la préparation:

DSC06331DSC06332

 

 

 

 

    DSC06333 DSC06393

 

      Faire cuire les pommes  de terre dans l'eau avec du  sel. Quand celles-ci sont cuites préparer la purée  avec le  lait, beurre, muscade, poivre et ajuster en sel. Réserver.


   Faire chauffer dans un poêle l'huile d'olive et y faire revenir les l oignon , y ajouter ensuite la viande hachée.  le sel , le poivre et mélanger. Laisser mijoter 5 minutes puis réserver

    Dans un plat allant au four mettre la viande au fond puis recouvrir de la purée. Ajouter ensuite au dessus le mélange purée/gruyère.

Enfourner à 180°C (thermostat 6) pendant 30 minutes environ.

bonne réalisation et merci 

 

Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans gratin
commenter cet article
26 janvier 2013 6 26 /01 /janvier /2013 02:19

bonjour

DSC08487

 

DSC08492.JPG

 

DSC08490.JPG

 

      une spécialité algeroise typique et la plus traditionnelle des gâteaux algériens ,omniprésente dans toutes les fêtes et les belles occasions c est l incontournable dziriettes 

ingrédient:

pour la pâte:

3 mesures de farine ( 200g)

1/2 mesure de margarine fondue et refroidie

1 pincée de sel

extrait de vanille

3 cas d eau de fleur d oranger

eau si nécessaire

pour la farce aux amandes:

500 g d amandes finement moulues

250 g de sucre glace

1cas de zeste de citron

2 a 3 oeufs selon la grosseur

1 cac d extrait de vanille

autre ingrédients:

amandes entières

miel maison sur ce lien

brillant alimentaire 

préparation:

préparation de la pâte:

dans un bol ,mélanger les ingrédients et ramasser avec l eau pour obtenir une pâte lisse et ferme ,couvrir d un sac en plastique et laisser reposer 


pour la farce:

dans un bol bien mélanger les amandes et , sucre ,le zeste et la vanille ,ramasser avec les oeufs (commencer tjrs par les jaunes ensuite les blancs)pour obtenir une composition lisse et aérée ,façonner des petites boules de 25 g ,couvrir et laisser reposer

reprendre la pâte et l abaisser  très fin  a l aide d un rouleau ,sur un plan farinée, (moi j ai utiliser la machine a pâte n 5 puis n7) détailler des cercles a l aide d un emporte-pièces et les mettre dans des petits moules spécial dziriette ,ensuite mettre les boules dans chaque moule et a l aide d un bouchon essayer de donner une forme de rosace sur le dessus (comme sur la photo) et orner d une amande entière

cuire  au four préchauffée , 150°pendant 20 mn ,les gâteaux doivent avoir une belle couleur dorée ,aussitôt après cuisson les démouler et les tremper dans du miel maison pendant 15mn ,présenter dans des caissettes et saupoudrer de brillant alimentaire pour plus d éclat .

merci et bonne réalisation 

 

 

 

                 DSC08451.JPG

Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans douceurs algerienne
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 19:58

                                                         azul

images--1-.jpg

 

amachahou ,ahou 

thamashahouthiw atselhou , atsthva3 assarou


Que mon conte soit beau et qu'il se déroule comme un long fil !
Il y avait un roi et ce roi avait un fils tendrement aimé qui lui dit : 
Roi mon père, laisse moi aller au marché et voir tes sujets. 
Fais selon ton plaisir, lui répondit le roi.

Le prince s'en vint donc au marché et dit à tous les hommes : 
Vous ne vendrez ni n'achèterez, vous n'achèterez ni ne vendrez que vous n'ayez compris ces devinettes.

La première : 
Quel est l'être qui , le matin, marche sur quatres pattes, à midi sur deux et le soir sur trois ?

La seconde : 
Quel est l'arbre qui a douze branches et dont chaque branche porte trente feuilles ?

Aucun ne sut répondre. Tous les hommes restèrent muets. Le marché se dissout. 
Une semaine tourna. Le jour du marché ramena le fils du roi. Il demanda : 
Avez-vous trouvé des réponses à mes devinettes ?

Une fois encore tous se turent et se dispersèrent. Qui devait acheter n'acheta pas. Et qui devait vendre ne vendit pas. Le marché se défit.

Or parmi ces hommes rassemblés se trouvait le surveillant du marché. Il était trés pauvre et avait deux filles, l'une fort belle et l'autre, la plus jeune, chétive mais pleine d'esprit.

Le soir lorsque son père rentra, cette dernière lui dit : 
Mon père, voici deux marchés que tu pars et que tu nous reviens les mains vides. Pourquoi ?
Ma fille, répondit le surveillant, le fils du roi est venu et nous a déclaré : " Vous ne vendrez ni n'achèterez, vous n'achèterez ni ne vendrez que vous n'ayez compris le sens de ce que je vais dire." 
Et que vous a demandé de deviner le prince ? reprit la jeune fille.

Son père lui rapporta les paroles du prince.

La jeune fille réfléchit un peu avant de répondre : 
c'est facile, mon père : l'être qui , le matin, marche sur quatres pattes, à midi sur deux et le soir sur trois, c'est l'homme.

Au matin de sa vie, il rampe sur les pieds et les mains, plus grand il avance sur ses deux pieds. Devenu vieux, il s'appuie sur un bâton. Quand à l'arbre, c'est l'année : 
l'année a douze mois et chaque mois porte trente jours.

Une semaine passa. En ramenant le jour de marché, elle ramena le fils du roi. Il demanda : 
Et aujourdhui avez-vous deviné ?

Le surveillant parla. Il dit : 
Oui, Seigneur. L'être qui le matin marche sur quatres pattes, à midi sur deux, le soir sur trois, c'est l'homme. Et quand à l'arbre, c'est l'année. 
Ouvrez le marché ! ordonna le fils du roi.

Quand vint le soir, le prince s'approcha du surveillantet lui dit : 
Je veux entrer dans ta maison.

Le surveillant répondit : 
Bien seigneur.

Et ils partirent à pied. Le prince déclara : 
Je me suis enfui du paradis de Dieu. J'ai refusé ce que voulait Dieu. Le chemin est long ; porte-moi ou je te porterai. Parle ou je parlerai.

Le surveillant garda le silence. Ils rencontrèrent une rivière : Le fils du roi dit : 
Fais moi traverser la rivière ou je te la ferais traverser.

Le surveillant qui ne comprenait rien ne répondit pas.

Ils arrivèrent en vue de la maison. La plus jeune fille du surveillant (celle qui était malingre mais pleine d'intuition) leur ouvrit. Elle leur dit : 
Soyez les bienvenux : ma mère est allée voir un être qu'elle n'a jamais vu. Mes frères frappent l'eau avec l'eau. Ma soeur se trouve entre un mur et un autre.

Le fils du roi entra. Il dit en voyant la plus belle fille du surveillant : 
Le plat est beau mais il a une fêlure.

La nuit trouva toute la famille réunie. L'on tua un poulet et l'on fit un couscous de fête. Lorsque le repas fût prêt, le prince dit : 
C'est moi qui partagerai le poulet.

Il donna la tête au père ; les ailes au jeunes filles ; les cuisses aux deux garçons ; la poitrine à la mère. Et il se réserva les pattes. Tous mangèrent et se disposèrent à veiller.

Le fils du roi se tourna alors vers la jeune fille pleine d'esprit et lui déclara : 
Pour que tu m'aies dit : "Ma mère est allée voir un être qu'elle n'a jamais vu il faut qu'elle soit sage-femme". Pour que tu m'aies dit "Mes frères frappent l'eau avec l'eau" ils arrosaient des jardins. Et quant à ta soeur, "entre un mur et un autre", elle tissait la laine avec un mur derrière elle et un autre : le métier.

La jeune fille répondit : 
Lorsque tu t'es mis en route, tu as déclaré à mon père : "Je me suis enfui du paradis de Dieu". C'est la pluie qui pour la terre est le paradis de Dieu : Tu craignais donc de te mouiller ? Et puis tu as dit : "J'ai refusé ce que voulait Dieu". C'est la mort que tu refusais ? Dieux vuet nous mourions, mais nous, nous ne voulons pas. 
Tu as dit enfin à mon père : "Le chemin est long, porte moi ou je te porterai ; parle ou je parlerai" pour que le chemin semble plus court. 
Tout comme lui tu as dit, lorsque vous vous êtes trouvé devant la rivière : "Fais moi passer la rivière ou je te la ferais passer" : tu voulais dire : "indique-moi le gué ou je chercherai" .


En entrant dans notre maison, tu as regardé ma soeur tu as dit "Le plat est beau, mais il a une fêlure". Ma soeur est belle en effet, elle est vertueuse, mais elle est fille d'un pauvre homme. 
Et puis tu as partagé le poulet. A mon père tu as donné la tête : il est la tête de la maison.
A ma mère tu as donné la poitrine : elle est le coeur de la maison.
A nous les filles tu as donné les ailes : nous ne resterons pas ici .
A mes frères, tu as donné les cuisses : ils sont les soutiens, les piliers de la maison.
Et toi tu as pris les pattes parce que tu es l'invité : ce sont tes pieds qui t'on amené jusqu'ici, ce sont eux qui te remmèneront.

Dés le lendemain le prince alla trouver le roi son père et lui déclara : 
Moi, je veux épouser la fille du surveillant du marché.......

Repost 0
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 17:13

             bonjour

DSC08959.JPG

 

        DSC08960.JPG

 

        DSC08957.JPG

             une délicieuse recette  de panacotta au chocolat rapide et très facile a réaliser et  qui fera le bonheur de toute la famille .

ingrédients:

500ml de crème 35°/°ou 15°/° liquide
500ml de lait 
4 cas de sucre semoule
1.5 cuil. à café d'agar-agar (magasin asiatique) ou bien 4 feuille de gelatine 

2 cas de cacao 

sirop de chocolat et noix de coco pour le decore


préparation:

Verser le lait et la crème dans une casserole.
Fendre la vanille en deux dans le sens de la longueur et racler l'intérieur à l
'aide d'un couteau, ajouter les graines dans le mélange crème et lait ainsi que,  le cacao,le sucre, mélanger, ajouter ensuite l'agar-agar et mélanger le tout à l'aide d'un fouet.

Porter le mélange à ébullition en remuant de temps en temps. Une fois à ébullition, baisser le feu et remuer constamment pendant environ 2 à 3 minutes.
  verser le mélange encore chaud dans des  petits pots ou verrines , laisser refroidir.  et les entreposer au réfrigérateur, pendant au moins 2 à 3 heures avant de les déguster.

merci 

Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans creme et flan
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 17:11

bonjour 

DSC07611.JPG

DSC07613.JPG

 

 

 


                  une pause café s impose après une journée pleine de travail et rien de plus réconfortant que de l accompagner d une bonne part d un bon gâteau et pas n importe le quel :un renverse a l ananas .

ingrédients:

  1+1/3 tasse (335 ml) de farine 

 1/2 tasse (125 ml) de sucre 

 2 c. à thé (10 ml) de poudre à pâte ou 1 paquet de levure chimique 

 1 pincée de sel 

 1/4 de tasse (65 ml) de beurre (ou margarine) ramolli 

 2/3 de tasse (170 ml) de lait 

2 oeufs 

 vanille 

Garniture : 

4 c. à table (60 ml) de beurre 

3/4 de tasse (175 ml) de cassonade ou sucre regulier 

6 tranches d'ananas 

 cerises au marasquin ou bien confite 

préparation:

Préchauffer le four à 350 °F (180 °C). Au batteur électrique, battre les oeufs, le beurre et le sucre jusqu'à homogénéité.

Ajouter le lait et la vanille, puis mélanger.Ajouter la farine, le sel et la poudre à pâte, puis battre pour obtenir une pâte comme celle du cake . Réserver.

chemiser  un moule rond du mélanger  beurre et  cassonade.Disposer les tranches d'ananas au fond du moule et mettre les cerises au centre de chaque tranche d'ananas.Ajouter le mélange du gâteau, bien étendre.

Cuire au four sur la grille du centre environ 45 minutes.

Il est bien important de laisser refroidir le gâteau, environ 1 heure, avant de le renverser.

bonne réalisation 


Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans gateaux et tartes
commenter cet article
25 janvier 2013 5 25 /01 /janvier /2013 17:08

bonjour

aid kbir 065

 

 

         quelle belle façon d'accompagner un bon café ou un thé avec cette douceur ou encore les offrir .

 

ingrédients:

250g de beurre ou margarine

150 g de sucre cristallisé

1 oeuf entier

100 d amande grillées et broyées 

3 cas de miel

extrait d amande douce (facultatif)

1 paquet de levure chimique 

farine selon le besoin 

préparation:

dans un grand bol fouetter le beurre et le sucre et l oeuf a l aide d un fouet électrique pour obtenir un mélange blanchâtre ensuite ajouter les amandes broyées ,le miel et ramasser avec la farine sans oublier la levure jusqu a obtention d une pâte homogène et molle .

 abaisser la pâte sur un plan de travail farinée et a l aide d un emporte pièces de votre choix  découper la pâte et transférer sur une plaque ;badigeonner de jaune d'oeuf et parsemer de chocolat en vermicelle ou amandes, enfourner dans un four préchauffer a 180° pour 15 a 20 mn .

merci 

 

 

 

 

 

 

 

Repost 0
cuisineetcitationsberbere - dans cookies et biscuits
commenter cet article
22 janvier 2013 2 22 /01 /janvier /2013 23:19

 

 

 

 

  salam

 

      Le mawlid nabawi charif ,la naissance du prophete mohamed (SWS) se correle au 12 de rabiaa al awal ,cette annee sera le jeudi  24 janvier 2013 ,et se commemore dans un grand nombre de pays d origine musulmane e travers le monde.


telechargement.jpg



 

 

 

 

« El Mawlid anabawi », « Mouloud » ou « Sidna » en dialecte algérien est la célébration de la naissance de notre prophète Mohammad (sws) le prophete de la paix et de la serinite .


C’est une grande fête populaire qui anime de gaité, de lumières et de chants tout un quartier jusqu’à l’aube.

Cette fête a été instituée au XIème siècle en Égypte. Certains la considèrent comme une innovation, en arabe, »Bidâa » elle reste cependant une fête célébrée par la plupart des musulmans.

Les médias lui consacrent beaucoup d’émissions, débats, documents et films notamment le Message*, en arabe, « El rissala » que tous les musulmans connaissent bien.



 

La Veille de cet évènement et plus particulièrement en Algérie:

-On récite le Coran (de nombreux concours de chants coraniques sont organisés « Tajwid » et on met l’accent sur la vie de notre prophète.

- Les mosquées sont pleines et les parents saisissent l’occasion pour circoncire leurs garçons.


 

images--7-.jpg

 

images--8-.jpg

 

-La nuit on allume des bougies pour chaque membre de la famille, les mamans mettent du henné à ceux qui le désirent en chantant « Zad anabi wa frahna bih »(le prophète est né et nous en sommes ravis).


3532028-tatouage-au-henne-peint-jeune-femme-sur-la-main.jpg

 

 

-On veille beaucoup, les enfants jouent avec les pétards et petits feux d’artifices, ce qui engendrent parfois de graves accidents d’où le besoin d’avoir un adulte auprès des enfants.


images--5-.jpg

 

Le jour du mouloud Les mamans préparent de la tamina (gâteau à base de semoule grillée, miel et beurre) et lancent des youyous dès l’aube.


DSC06676.JPG

 

On mange du couscous ou rechta de la (pâte fraîche en sauce blanche) ou bien chakhchoukha  (feuille de semouline très fine arrosée de sauce) et d autres douceurs tel les makroutes et les cigares aux amandes .

C’est aussi l’occasion pour les nombreuses Zaouïas qui existent dans l’ensemble du pays, d’organiser de grandes tablées dans une immense convivialité.qui rend cette fête  un  moment très apprécié par la communauté musulmane.


DSC06682-copie-1

rechta (nouilles algerienne)

 

DSC05965

chakhchoukha

      par cette belle occasion je tiens a souhaiter  a tous les musulmans et musulmanes du monde entier  saha mouloudkoum et notre fierté d être musulman est si grande et immense , que dieu agrée nos actions et nous unissent dans le bien et la fraternité 


Repost 0

Présentation

  • : Le blog de artculinaireetcitationsberbere
  • Le blog de artculinaireetcitationsberbere
  • : des plats mijoter et des petites douceurs accompagner de citations de nos ancêtres; qui nous plonge librement dans leurs époque pleine de sagesse et de simplicité
  • Contact

Profil

  • cuisineetcitationsberbere
  • algérienne berbère et fière de l être installer depuis 9 ans au canada ingénieur d application en planification et statistique maman d un petit prince mohamed-rayen âgée de 4 ans 
j adore la cuisine surtout celle de ma mère a que je lui  rend un hommage avec mes réalisations
  • algérienne berbère et fière de l être installer depuis 9 ans au canada ingénieur d application en planification et statistique maman d un petit prince mohamed-rayen âgée de 4 ans j adore la cuisine surtout celle de ma mère a que je lui rend un hommage avec mes réalisations

script type=

Recherche

Archives

Pages

Liens