Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 mars 2013 1 11 /03 /mars /2013 22:07

azul a lahvav 

le-lion--izem---pl-izmaouen-ou--airad--pl-airaden-copie-3.jpg

 

«Amachahou rebbi ats iselhou Ats ighzif anechth ousarou» (Ecoutez, que je vous conte une histoire, Dieu fasse qu’elle soit belle, longue et se déroule comme un long fil).

C’est l’histoire de la fille et du lion.

   Cette fille vivait avec ses parents dans une petite maison au milieu de la forêt. Elle allait souvent à la rivière pour puiser de l’eau. Un jour, à son retour, chargée de deux sceaux remplis d’eau, elle rencontra un lion. Celui-ci, gentiment lui proposa son aide. Mais la jeune fille refusa d’une manière très impolie et très vexante.

Arrivée chez elle, très fière, elle raconta l’incident à ses parents. Ils la blâmèrent lui expliquant que l’on ne refuse pas une aide offerte aimablement et de surcroît de la part d’un animal aussi respectable que le lion. Elle ajouta qu’en fait c’était sa mauvaise haleine qui lui avait dicté ce comportement.

Le lion qui était à côté de la maison, avait tout entendu… Les propos de la jeune fille le touchèrent profondément… Il s’en alla.

Les jours passèrent lorsqu’une fois au même endroit, la jeune fille rencontra à nouveau le lion. Ce dernier lui dit :

« Prends cette branche et frappe-moi très fort à la tête. »

La fille lui répondit :

« Mais non, je ne peux pas, tu ne m’as rien fait et quand bien même, tu es quelqu’un de bien trop fort pour qu’on veuille te faire du mal.

« Frappe-moi tout de suite ou je vais te manger », lui dit le lion avec colère.

La jeune fille s’exécuta. Elle vit le sang couler sur le front du lion. En rentrant chez elle, elle n’osa pas raconter cette rencontre à ses parents. Elle avait trop peur de se faire gronder encore une fois.

Quelques jours plus tard, alors qu’elle revenait de la rivière, elle vit le lion sur son chemin, il semblait l’attendre. Elle déposa ses deux sceaux pleins d’eau et courut vers lui. Elle lui dit :

« Ô ! Lion, comment vas-tu ? Comment te sens-tu ? Je suis contente de te voir. Et ta blessure ? Mais tu n’as aucune cicatrice ». – « Oui. Tu m’as frappé, tu as vu le sang couler sur mon front, mais ma cicatrice s’est refermée et je suis complètement guéri. Je n’y pense même plus. Par contre, tu te souviens du jour où tu as refusé mon aide parce que j’avais mauvaise haleine, disais-tu ? Cela, je n’arrive pas à l’oublier, tes paroles ont provoqué une profonde cicatrice dans mon cœur et jamais plus elle ne se refermera ».

 » Ô lion, pardonne moi, je ne te dirai plus jamais de propos vexants ». lui dit la jeune fille. – « Comment veux-tu que je te pardonne, j’ai trop mal dans mon cœur. Je suis obligé de me venger ». lui répondit-il.

Et il la mangea

Partager cet article

Repost 0

commentaires

what causes snoring 28/02/2014 08:47

From my childhood, I like listening to this kind of stories. I am 55 now and even then, I really enjoy them. You have shared an interesting tale of the girl and the lion. Keep sharing such interesting stories.

aux delices de lili 15/03/2013 23:04


Merci pour ce joli conte!! gros bisous

cuisineetcitationsberbere 16/03/2013 01:42



merci a toi ma soeur , boussa kbira



7 Peluches 13/03/2013 09:08


C'est une fable pleine de sens que je prendrais plaisir à raconter à mes enfants!

cuisineetcitationsberbere 14/03/2013 17:37



merci pour votre  belle visite ,un plz que cela vous plaise 



atika 12/03/2013 23:03


salem; comme on dit chez nous ;ladjrouh kazene haloune:yir lahdour kazene ranoune

cuisineetcitationsberbere 13/03/2013 01:40



ya3tikem essaha a weltma , dawal nassah 



zizou 12/03/2013 15:54


j'aimerai bien que ce lion vienne un peu voir ici les mauvaises langues qui trainent un peu partout. C vrai que la blessure du coeur est plus graaaave que celle du corp,je sais de quoi je
parle....... mais bon DIEU est seul qui peut punir ces gens,RABI yehdi makhlek,biiiises

cuisineetcitationsberbere 12/03/2013 22:03



tt a fait , mais le pardon , peut aussi etre une forme de vengeance ,en ce sens , qu il deboussole totalement celui qui s etait barricade pour se preserver du coup qui ne vient pas , comme on dit
aussi quand la caravane passe les chiens aboit , l essentiel c est que tu as la conscience tranquille , ou rabbi yahdi ma khla9 , tabizout a ta3zizt 


 



Présentation

  • : Le blog de artculinaireetcitationsberbere
  • Le blog de artculinaireetcitationsberbere
  • : des plats mijoter et des petites douceurs accompagner de citations de nos ancêtres; qui nous plonge librement dans leurs époque pleine de sagesse et de simplicité
  • Contact

Profil

  • cuisineetcitationsberbere
  • algérienne berbère et fière de l être installer depuis 9 ans au canada ingénieur d application en planification et statistique maman d un petit prince mohamed-rayen âgée de 4 ans 
j adore la cuisine surtout celle de ma mère a que je lui  rend un hommage avec mes réalisations
  • algérienne berbère et fière de l être installer depuis 9 ans au canada ingénieur d application en planification et statistique maman d un petit prince mohamed-rayen âgée de 4 ans j adore la cuisine surtout celle de ma mère a que je lui rend un hommage avec mes réalisations

script type=

Recherche

Archives

Pages

Liens